By continuing your visit to this site , you accept the use of cookies to provide content and services best suited to your interests.
 GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

Art Gallery the Eye and the Hand
Situation : Welcome » Appendix » Livres d'art

Image ZAGOURSKI, Africa Disparue
ZAGOURSKI Kazimir Ostoja, LOOS Pierre, BASSANI Ezio
 
ZAGOURSKI, Africa Disparue : dalla collezione di Pierre Loos
 
 
Détails sur le produit:
 
Relié: 237 pages - Editeur: Skira / Seuil (4 octobre 2001) - Langue: Italien 
ISBN-10: 8884910072 - ISBN-13: 978-8884910073
Descriptions du produit
Amazon.fr
La photographie permet encore de belles redécouvertes. Car il faut bien parler de redécouverte, voire révélation, en ce qui concerne l'œuvre photographique de Casimir Ostoja Zagourski, dit Zagourski (1880-1941). Originaire de Pologne, Zagourski fut l'un de ces nombreux photographes inconnus des diverses ethnies de l'ancien Congo belge, vaste territoire qu'il parcourut en tout sens. Les êtres qui, là, se dressent devant nos yeux éblouis, appartiennent à un autre âge, un âge ou l'Afrique n'était pas encore domestiquée par les puissances coloniales, une époque faite de rites et de traditions qui ne manquent pas de laisser sur chaque corps les traces de son appartenance communautaire. Une Afrique, enfin, qui se sachant en voie de disparition regarde avec malice et effroi celui qui, une dernière fois, enregistre leurs us, leurs coutumes, masques et tenues, leur quasi-nudité. Reproduite avec un soin maniaque, chacune de ses images noir et blanc offre donc un extraordinaire voyage à travers le temps. L'ensemble est complété d'un texte introductif sur les conditions de création puis de redécouverte de cette œuvre atypique. --Damien Sausset
Quatrième de couverture
Un exceptionnel reportage photographique fait ressurgir la mémoire des comportements, des cérémonies et des décorations corporelles d'une Afrique des années vingt et trente que l'on peut à juste titre définir comme "disparue". Ces extraordinaires clichés inédits, pris avec une maestria technique qui traduit bien la grande dignité des personnes photographiées, représentent un monument érigé à ce que fut l'Afrique.
Kazimir Ostoja Zagourski (1880-1941), né en Pologne, s'enfuit en 1924 au Congo et fut le premier photographe professionnel à voyager au coeur de ce pays, visitant aussi les contrées voisines, le Tchad, le Ruanda, le Burundi, l'Ouganda, le Kenya et l'Afrique du Sud. Durant son long séjour en Afrique, il a pris des centaines de clichés, dont 500, divisés en deux séries consacrées à différentes tribus, qui constituent une enquête historique et ethnographique unique en son genre.
 
Dans un certain sens, le travail de Zagourski représente le premier regard "non-Européen" exempt des exagérations coloniales qui caractérisent les reportages de la même époque. Ses incursions dans les profondeurs du continent africain le conduisirent jusque dans les villages les plus reculés des Massaïs, etc., où il prit des clichés d'un grand intérêt ethnographique. Il photographia, par exemple, les cérémonies (initiation, circoncision, excision, danses masquées, etc.), la grande créativité africaine en matière d'ornement corporel (allant des scarifications aux coiffures, des bijoux aux plateaux labiaux), les vêtements et tous les objets utiles insérés dans leur contexte culturel approprié (instruments de musique, boucliers, tabourets, couteaux, récipients, etc.).


Search
Translations
Menu
Newsletter
Links
Publicités