En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de contenus et services les plus adaptés à vos centres d'intérêts.
 GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

African Paris Gallery L'Oeil et la Main. Art premier primitif africain

Le théâtre malien



Image le théâtre malien

Les plus ancien témoignages du théâtre de marionnettes se rencontrent en Inde et remontent à 4000 ans. On les trouve dans des pièces en sanskrit dont le personnage principal s’appelle sudrahada ou le teneur de ficelle. Elle existait en Chine il y a deux mille ans mais aussi dans la Grèce antique où des fouilles ont permis de retrouver de petites marionnettes à tringles en terre cuite qui si l’on se réfère à des textes anciens, étaient les protagonistes de spectacle joués à Athènes sur la scène du théâtre de Dyonisos. De nombreux auteurs latins dont Marc Aurèle, et Apulée font souvent référence aux marionnettes.

De tout temps et dans toutes les cultures les marionnettes ont joué un rôle important tant sur le plan des idées que sur celui de la création artistique. Source d’inspiration pour les uns métaphores pour les autres elles ont inspiré , Byron, Shakespeare , Goethe et Lorca ou encore Bonnard Vuillard Calder et Klee.

Le théâtre de marionnette est pour l’homme, un moyen de surmonter les crises par l’illusion, par leur puissance évocatrice , les personnages qui s’expriment ont le fascinant pouvoir de nous faire évader du monde terrestre pour nous emmener dans un univers fantasmagorique. Ces personnages nous plogent dans le monde de la métamorphose, du retournement de situation ou l’impossible devient réalité. Le quotidien se transpose dans un monde fantastique ou les rois côtoient les dragons,, où les animaux parlent pensent et agissent ou les ancêtres reviennent sur terre s’adresser aux vivants. C’est aussi un champ d’expression qui permet une approche critique du monde réel en accentuant les vertus ou les défauts, en représentant tous les caractères et les émotions, ou en abordant des sujets apparemment sérieux avec une réelle désinvolture.

Dans le théâtre de marionette la gestuelle passe avant les mots, cette narration visuelle stimule l’imagination du spectateur, qui peut s’identifier tour à tour aux caractères que le spectacle met en scène, c’est cette faculté de se projeter et des ‘investir totalement dans les personnages

Les fêtes de masques et de marionnettes

 

Les fêtes de masques et de marionnettes organisées par les associations sont des manifestations artistiques riches et complètes qui mettent en scène musiques, chants danses, acrobaties, scènes de théâtre mascarade et jeu de marionnettes. Ces fêtes suscitent l’adhésion spontanée et active de l’ensemble de la population.

Les fêtes organisées par les associations de divertissement ont un caractère profane dans le sens où le rôle principal est d’amuser la communauté villageoise.

Elles jouent néanmoins un rôle religieux puisqu’elles sont destinées à honorer et apaiser les esprits de la nature, afin qu’ils protègent les hommes, et assurent l’abondance des pluies, de la pêche et des récoltes. Ces mascarades constituent donc malgré leur caractère festifs des rituels agraires issus des cultes animistes ancestraux.

Chez les Bozo la périodicité des festivals, est un différente de chez les Bamana, elles sont plus liées au cycle de la pêche qu’à celui de l’agriclture. Les fêtes organisées par les Bozo appelé Mystère sur l’eau, puisqu’une partie du spectacle, est organisée sur l’eau. Marionette castelets et musiciens sont installés sur des pirogues, alors que les villageois assistent au spectacle depuis la berge.

En dehors des grands festivals liés au cycle de la nature, de nombreuses fêtes sont organisées tout au long de l’année pour célébrer les évènements marquants de la vie sociale : fête religieuse, mariages, baptêmes, fête de l’indépendance du mali.

Les fêtes sont souvent organisées les nuits de pleine lune, plus propices aux danses nocturnes, elles se déroulent sur la place du village, chez les Bamana et sur les berges du fleuve dans les communautés Bozo.

La fête débute le plus souvent en fin d’après-midi quand le soleil commence à décliner. Souvent elle se prolonge tard dans la nuit et parfois jusqu’à l’aube. Ce sont les enfants qui investissent d’abord l’espace de la danse, pour s’amuser au rythme des tambours. La fête se poursuit avec des fêtes collectives appelées Kote. Enfin les masques et les marionnettes prennent possession de l’espace public, pour la plus grande joie de toute la communauté. Les hommes jouent des percussions, et les femmes chantent en jouant différents types d’instruments, la musique et la danse donnent vie aux masques et aux marionnettes, et leur permettent de révéler leur véritable beauté.

Ainsi les masques et les marionnettes sont des objets pour être vues en mouvement, l’émotion esthétiqe est donc à son comble lorsque la musique les animent.

 

Origine du théâtre de masques et de marionnettes.

Le théâtre traditionnel de masques et de marionnettes, duy Mali occupe une place majeure dans l’histoire, du théâtre africain. Le Mali est e effet le centre le plus important de production de marionnette,

Les marionnettes sont issues des traditions culturelles Bozo, tous les peuples du mali qui pratiquent l’art des marionnettes s’accordent pour en attribuer la paternité aux Bozo, une légende Bozo, explique l’origine des marionnettes, elles raconte comment Toboji Canta ; un pêcheur fut enlevé par des esprits du fleuve. Pendant sa captivité il lui enseignèrent l’art des marionnettes. De retour dans son village sur les bords du Niger, il enseigna a son peuple l’art de sculpter et de faire vivre ses créatures . Il est très difficile de définir précisément à quel moment l’art des marionnettes dans le récit de voyage de l’arabe Ibn BaTTuta datent du XV, et constitue le plus ancien témoignage concernant l’art du théâtre du Mali, Il séjourna en 1355 à la cour du Mansa du Mali, , il décrit dans ses récits de voyage la façon dont les comédiens se produisaient devant l’empereur du mali «  déguisés en oiseau, avec des costumes en plumes surmontés d’une tête en bois avec un bec rouge » cette description rappelle la représentation de l’oiseau konoba, dans le théâtre traditionnel actuel du Mali, Ibn Battuta, écrits que ces arts remontaient à la nuit des temps bien avant l’avènement de l’islam dans cette région.

 

Typologie des objets théâtraux :

 

Au Mali le théâtre de masques et de marionnettes , se caractérise par la diversité des objets, mis en scène, on trouve ainsi dans le cadre du théâtre populaire Bamana et Bozo, des masques de toutes formes, des petites marionnette à gaine et à tiges, mais également des marionnettes habitables de grande taille et des marionnettes castelets.

Les masques sont assez variés du point de vue formel, puisqu’on trouve des masques faciaux, des masques cimiers, des masques heaumes, les masques sont généralement en bois peint, mais on trouve aussi des masques en papier en paille ou en tissu. Le corps du danseur est toujours dissimulé par un costume, en tissu et fibres végétales. Lorsque le danseur incarne un animal il se tient légèrement courbé , vers l’avant et tient dans ses mains deux bâtons qui figurent les pattes avant l’animal.

Les petites marionnettes sont anthropomorphes le plus souvent, elle sont dites « petites personnes » elles apparaissent souvent par groupe au sommet des castelets zoomorphes, et constituent des scènes inspirées de la vie quotidienne. Ces marionnettes sont manipulées par le bas à l’aide de manettes ou de ficelles, par des marionnettistes dissimulées à l’intérieur du castelet. Les petites marionnettes sont articulées et mises en mouvement grâce a des systèmes d’articulation, élaborés. Plus une marionnette peut effectuer des mouvements différents plus elle est appréciée . les scènes obtenues sont toujours très vivante, et pleine de charmes, on peut ainsi voir les femmes piler le mil, le chasseur armer son fusil, le cavalier brandir son sabre, le couturier affairé sur sa machine ou encore les musiciens frapper en rythme la peau de leur tambour. Les marionnettes du Mali s’expriment en effet par le mouvement et non par le verbe, elles jouent le plus souvent des scènes sans paroles et dansent accompagnées par les chants et les tambours. Les chants qui accompagnent le jeu des marionnettes permettent de comprendre leur histoire.

Les marionnettes habitables, sont des marionnettes géantes, anthropomorphes ou zoomorphes, ces marionnettes très impressionnantes dont mises en mouvement par un ou plusieurs marionnettistes, dissimulés à l’intérieur du corps de la marionnette , elles sont de deux types différents.

_ les marionnettes habitables anthropomorphes, sont appelés Merenkun et sont généralement constituées d’une tête ou d’un buste, en bois sculpté porté sur la tête du danseur. Le corps du danseur disparait alors sous un costume en tissu ou en paille, ces marionnettes peuvent être pourvues, de bras articulées à l’aide de manettes ou de mains indépendantes du buste tenues directement dans les mains du manipulateur.
















Recherche
Traductions du site
Menu
Lettre d'information
Liens
Publicités