By continuing your visit to this site , you accept the use of cookies to provide content and services best suited to your interests.
 GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

Art Gallery the Eye and the Hand
Situation : Welcome » Appendix » Livres d'art

Image Masques du pays dogon
BILOT Alain, Geneviève Calame-Griaule et Francine NDaye
 
Masques du pays dogon
 
Détails sur le produit:
 
Relié: 224 pages - Editeur: Adam Biro; Édition: Nouvelle (15 mai 2003) - Langue: Français - ISBN-10: 2876603713 - ISBN-13: 978-2876603714
 
Descriptions du produit:
 
 
 
Descrizione libro
 
Amazon.fr
Les masques du pays Dogon au Mali ont été révélés au public dans les années trente par les études de Marcel Griaule, grâce à la mission Dakar-Djibouti. Depuis lors, aucun ouvrage ne leur avait été exclusivement consacré. Ce livre d'Alain Bilot, Geneviève Calame-Griaule et Francine NDaye remet à l'honneur ces véritables œuvres d'art indissociables du culte des morts de la religion dogon. Les masques, réalisés par les danseurs, sont utilisés lors de cérémonies funéraires pour accomplir des danses rituelles Une centaine de pièces inédites sont ici présentées, replacées dans leur contexte culturel, définies selon différentes typologies, et commentées. Elles illustrent parfaitement la permanence des archétypes à travers les âges mais soulignent la liberté de chaque sculpteur dans son interprétation. Un exemple de la vigueur de la création plastique des dogons.
 
 
 
Présentation de l'éditeur
 
La statuaire, créée par les Dogons du Mali, a fait l'objet depuis une cinquantaine d'années d'un grand nombre de publications, mais depuis l'importante et irremplaçable publication en 1938 de Masques Dogons de Marcel Griaule, l'étude des masques n'a pas suscité la rédaction d'un ouvrage qui leur soit uniquement consacré. C'est dire l'intérêt que devrait éveiller le présent livre, établi à partir de collections françaises et notamment celles d'artistes plasticiens. Une sélection rigoureuse nous a permis de publier ici une centaine de masques accompagnés d'une vingtaine de photos du contexte dans lequel ils sont utilisés. La rédaction de ce livre et sa direction scientifique ont été confiées à Francine NDiaye, ancienne responsable des collections africaines du musée de l'Homme et auteur de nombreuses publications consacrées aux Dogons. Alain Bilot, l'un des principaux collectionneurs, y a largement contribué. Nous avons tenu également à nous assurer la collaboration de Geneviève Calame-Griaule, la fille de Marcel Griaule, dont les premières enquêtes d'ethno-linguistique se sont déroulées alors que son père était encore en activité. Les objets publiés ici, comme c'est le cas de la grande majorité des masques conservés dans les collections européennes ou américaines, n'ont pas plus de cinquante ans d'âge. En effet, au cours des danses à l'occasion desquelles ils évoluent, ils ne sont guère ménagés. Bien souvent cassés, ils doivent être remplacés par d'autres, dès qu'une sortie de masques est à l'ordre du jour.
 
 
Commentaire
 
Ce commentaire fait référence à cette édition: Masques du Pays Dogon (Relié - 15 mai 2003)
En 1938, la publication du livre de Marcel Griaule, Masques dogons, marqua une date dans la découverte (et la reconnaissance) de l’extraordinaire vitalité culturelle de cette communauté malienne. Plus de soixante ans plus tard, la fille de l’ethnologue -qui accompagna son père dans certains de ces voyages- publie, en compagnie de Francine NDiaye et Alain Bilot, un album au titre voisin, Masques du pays dogon, qui s’inscrit dans la lignée des études paternelles pionnières.Cet album réunit une sélection d’une centaine de masques choisis parmi les collections européennes et américaines. Chaque masque sélectionné bénéficie d’une description précise de ses caractéristiques physiques (taille, matériau) mais aussi d’un commentaire sur sa plastique et sa symbolique, sur le contexte qui préside à son utilisation et les circonstances qui permirent sa découverte occidentale. Des citations d’ethnologues, spécialistes et autres chercheurs viennent enrichir ces premiers éléments et pour chaque masque, une analyse brève et pertinente enrichie d’une interprétation donne au lecteur quelques arguments d’observation et d’interprétation lui permettant soudain un regard moins distrait et naïf. Élégante, sobre et soignée, la présentation de Masques du pays dogon ne joue cependant pas la carte de l’esthétisme et de la séduction mais avant tout celle de la connaissance et de la transmission simple du savoir. Les propos érudits des auteurs demeurent accessibles et permettent, avec concision et efficacité, de mieux comprendre l’univers mystérieux de ces masques, tant dans leur conception, que dans leur rôle social et dans les enjeux qui accompagnent leurs sorties.Un livre utile et très agréable à feuilleter.


Search
Translations
Menu
Newsletter
Links
Publicités