En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de contenus et services les plus adaptés à vos centres d'intérêts.
 GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

African Paris Gallery L'Oeil et la Main. Art premier primitif africain

Image FLEUVE CONGO
NEYT  François
 
FLEUVE CONGO: Arts d'Afrique centrale, correspondances et mutations des formes
 
Détails sur le produit:
 
Couverture reliée sous jaquette en couleur: 405 pages - Format: 29,7 x 24,5 cm - 400 illustrations - Musée du quai Branly
Editeur : Fonds Mercator Bruxelles (12 juin 2010) - Collection : FONDS MERCATOR 
Langue : Français - ISBN -10: 9061539145 - ISBN -13: 978-9061539148
NEYT  François  -  FLEUVE CONGO  -  Arts d'Afrique centrale, correspondances et mutations des formes
Descrizione libro - Présentation de l'éditeur   -   Biographie de l'auteur
 
 
 
 
 
Descriptions du produit:
 
 
 
Descrizione libro
 
Cet ouvrage met en lumière les interrelations qui unissent la production artistique des groupes humains de l'Afrique centrale. Les correspondances et les mutations des formes présentées mettent en évidence les sources d'inspiration de ces populations s'exprimant dans une langue bantoue. Ces sculptures traduisent à leur manière la présence d'une civilisation unique de la côte atlantique aux abords du lac Tanganyika à l'est. Celle-ci couvre le bassin du fleuve Congo et celui d'Ogooué au Gabon. De nombreuses cartes géographiques ponctuent le passé culturel de ces peuples, leurs migrations et la localisation des sculptures choisies. Les trois thèmes retenus se présentent comme un chemin initiatique soulignant l'émergence et le développement de ces signes culturels étonnants et reconnus mondialement : Le visage en forme de coeur, présent dans des masques et des effigies de la forêt équatoriale, des Kwele aux Lega. Les reliquaires et les figures d'ancêtres, traversant les deux biotopes forêt/savane, des Mbede, Fang, Tsogho, Kota, Ngbaka, Teke, Kongo, Songye, Kusu, Hemba, Boyo-Bembe et Tabwa. La représentation féminine, vénérée dans les royaumes de la savane : masques Punu, maternités Kongo ; masques et effigies dans la région du Kwango-Kwilu (Holo, Yaka, Suku, Mbala, Pende), les Chokwe, les Luluwa et les Luba. Cet ouvrage ouvre de nouveaux champs de comparaisons et de relations reliant cet immense territoire que constitue l'Afrique centrale.Les objets les plus significatifs reproduits dans cet ouvrage viennent de grands musées, le Metropolitan Museum of Art et le Musée de Brooklyn à New York, le Musée Dahlem à Berlin, le Musée Royal de l'Afrique centrale à Tervuren, le musée Dapper et le musée du Quai Branly à Paris ainsi que de collections particulières.
 
 
 
Présentation de l'éditeur
 
L'Afrique centrale est peuplée de nombreuses communautés ayant chacune leur identité propre mais au-delà de leurs différences, parfois de leurs oppositions, des styles ou des usages communs permettent de mieux comprendre leurs chefs-d'oeuvre. François Neyt souligne les étonnantes correspondances qui relient les sculptures et les masques produits par les populations de langue bantoue, le long du fleuve Congo. Trois fils conducteurs nous guident dans cette exploration de l'Afrique équatoriale : les masques en forme de coeur, les reliquaires et effigies d'ancêtres et, enfin, les représentations féminines. Cet ouvrage superbement illustré rassemble près de 300 objets provenant d'institutions prestigieuses et de collections particulières. Il jette une lumière nouvelle sur les arts des peuples d'Afrique centrale et leurs relations mutuelles. Cet ouvrage est publié à l'occasion de l'exposition " Fleuve Congo, arts d'Afrique centrale " au musée du quai Branly, à Paris, du 22 juin au 3 octobre 2010, sous le commissariat de François Neyt.
 
 
Biographie de l'auteur
 
François Neyt, moine bénédictin au monastère Saint-André à Ottignies, Belgique, est né à Likasi, République démocratique du Congo, où il passa son enfance et son adolescence. Docteur en philosophie et lettres de l'Université catholique de Louvain, avec une thèse sur l'Orient chrétien, il retourna en Afrique et y enseigna les arts africains à l'Université officielle du Congo, puis à l'Université nationale du Zaïre, de 1968 à 1972. Il collabora avec l'Institut des Musées nationaux du Zaïre. De retour en Europe, il effectua plusieurs missions en Côte d'Ivoire, au Mali, au Nigeria. Au Zaïre, il réalisa des enquêtes en pays hemba et luba et fut professeur invité à Lubumbashi. En 1980, il succéda à Albert Maesen au département d'archéologie et d'histoire de l'art à l'Université catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve. Lors des 500 ans du Brésil, il fut commissaire de l'exposition des arts afro-brésiliens à Sao Paulo. Président de l'Alliance Inter-Monastères, membre de l'Académie royale des Sciences d'Outre-Mer en Belgique et d'autres sociétés scientifiques, il a publié plusieurs ouvrages sur les arts de l'Afrique noire : " La grande statuaire hemba du Zaïre ", 1977 ; " L'art eket ", 1979 ; " Art traditionnels et histoire au Zaïre ", 1980 ; " Les arts de la Benue aux racines des traditions ", 1985 ; " Luba aux sources du Zaïre ", 1994.


Recherche
Traductions du site
Menu
Lettre d'information
Liens
Publicités