En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de contenus et services les plus adaptés à vos centres d'intérêts.
 GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

African Paris Gallery L'Oeil et la Main. Art premier primitif africain
 

Masques



 

Masque Kifwebe, Songye, République Démocratique du Congo

32 000,00 €
Grand masque masculin Kifwebe
Songye, République Démocratique du Congo
Bois léger, traces de colorant minéral localisées sur le visage, noir, blanc, brun rouge; traces de portage sur les parois témoignant de son utilisation.
Groupes proches : Luba, Hemba, Kusu, Zula, Tubwé, Tabwa, Tetela, Nsapo

Les Songye vivent dans le centre de la République Démocratique du Congo et constituent un groupe divisé en de nombreux sous-groupes et organisé selon un système de filiation patrilinéaire.

            Les masques Bifwebe (sing. Kifwebe) sont utilisés par la puissante société du même nom (le Bwadi Bwa Kifwebe) et se produisent lors de diverses cérémonies, notamment celles accompagnant les rites d’initiation et de circoncision, mais aussi les funérailles. Leur caractère sacré pouvait également à certaines occasions se révéler menaçant, comme en contexte de guerre ou de conflit à l’intérieur de la communauté. Ils jouaient alors un rôle de police ou étaient utilisés pour effrayer l’ennemi. Aujourd’hui toujours utilisés dans des contextes festifs, ils appartiennent à un type que l’on retrouve également chez le groupe voisin des Luba. On retrouve aussi des représentations de masque Kifwebe sur des objets liés à la société secrète, par exemple sur des boucliers. 

Ces masques sont appréciés des collectionneurs pour leur grande expressivité. Les yeux et la bouche proéminents caractéristiques de ce type de masque lui confèrent une puissance visuelle remarquable, tandis que l’élégance de ses rainures et de sa crête sagittale en font une pièce visuellement très puissante. La polychromie revêt sur ces masque un caractère symbolique : la couleur blanche symbolisera des aspects positifs tels que la pureté et la paix, la lune et la lumière, tandis que la couleur rouge sera associée au feu et au sang, au courage et à la force, mais aussi au danger et à la magie négative. Ainsi les masques Kifwebe féminins (dépourvus de crête sagittale), qui représentent plutôt des forces positives, seront à dominante blanche. Les danses des masques Kifwebe diffèrent également selon le type du masque : le masque masculin adoptera une attitude agressive et imprévisible destinée à encourager la conformité sociale, tandis que le porteur du masque féminin aura des mouvements plus doux et contrôlés, destinés à améliorer la fertilité des femmes.

     Selon certains auteurs, les incisions auraient une valeur symbolique : il rappelleraient les souterrains d’où sont venus les esprits fondateurs de la société kifwebe ou, à un autre niveau de lecture, le ventre des cavernes d’où sont sortis les premiers hommes.

  • L’Autre visage. Masques africains de la collection Barbier-Muller, Prestel-Velag, 1999
  • M. Faïk-Nzuji C., La puissance du sacré. L’homme, la nature et l’art en Afrique Noire, Maisonnneuve & Larose, 1993
  • Neyt F., Luba, aux sources du Zaïre, Paris, Editions du musée Dapper, 1993
  • Bacquart J-B., L’art tribal de l’Afrique Noire, Editions Assouline, 1998

 
african art / art africain / primitive art / art primitif / arts premiers / art gallery / art tribal / tribal art / l'oeil et la main / galerie d'art premier / Agalom / Armand Auxiètre / www.african-paris.com / www.agalom.com

 
Panier
Informations
Catalogue
Recherche
Traductions du site
Menu
Lettre d'information
Liens
Publicités
var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-5612308-4']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();