En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de contenus et services les plus adaptés à vos centres d'intérêts.
 GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

African Paris Gallery L'Oeil et la Main. Art premier primitif africain
Situation dans le site : Magasin » MOSSI » Masque Lapin Mossi » Masque lapin, Mossi, Burkina Faso
 

Masque Lapin Mossi



 

Masque lapin, Mossi, Burkina Faso

4 000,00 €

Masque lapin
Mossi, Burkina Faso


Bois, pigments indigènes, patine d'usage

Le premier empire mossi fut fondé au XVe siècle par des envahisseurs venant du nord du Ghana. Les Mossi forment aujourd’hui le plus grand groupe ethnique du Burkina Faso et sont dotés d’une organisation politique centralisée. Ils occupent la région du plateau central, zone de transition entre le Sahel et la forêt du Sud. Malgré la forte islamisation, on estime que 70% des Mossi sont restés fidèles à leurs croyances et aux cycles imposés par leur religion traditionnelle.

 

L'apparition de la seconde lune de l'année donne lieu à la célébration des rites associés à la terre et à la première sortie des masques (wando, sin. wango) de l’année. Le cycle des cérémonies au cours desquelles les masques interviennent est une représentation symbolique de l’univers religieux mossi tout entier.

 

Il existe plusieurs sortes de masques Mossi. Ce masque lapin appartient à la catégorie des masques noirs (soukobsé), qui renvoient à des cultes de nature lignagère, issus de la rencontre fortuite de l'ancêtre avec un "esprit-animal" lui révélant des secrets, qui deviendront le "pouvoir" de son lignage. Cette catégorie regroupe de nombreuses représentations d'animaux de petites dimensions, plus ou moins stylisés : bélier, phacochère, oiseau, lapin, antilope, et comprend aussi des masques anthropomorphes. Leur surface est généralement couverte de motifs géométriques aux couleurs éclatantes. Plusieurs modèles stylistiques ont été empruntés aux Nuna, Ko, Léla, et aux Samo, qui vivent le long de la frontière ouest du pays mossi, et dont la majorité utilise des masques animaliers pour ses pratiques religieuses.

 

La figuration sculptée de l'animal n'étant que la représentation du choix effectué par l'entité elle-même pour se dévoiler, elle est considérée comme le moyen privilégié de maintenir une relation perpétuelle avec cette entité et d'instaurer son culte. À la différence des autres catégories de masques, les masques noirs peuvent faire leur apparition dans le cadre de n’importe quelle célébration, leur institution exerçant un contrôle sur le déroulement des rites.

 

Art d'Afrique, Gallimard, Musée Dapper, 2000 

 

Masques animaliers d’Afrique de l’Ouest, Société des amateurs de l’art africain, Editions Sépia, 1995

 

Art gallery l'Oeil et la Main
Arts premiers
41 rue de Verneuil
75007 Paris

african art / art africain / primitive art / art primitif / arts premiers / art gallery / art tribal / tribal art / l'oeil et la main / galerie d'art premier / Agalom / Armand Auxiètre / www.african-paris.com / www.agalom.com /www.artdogon.com

 
Panier
Informations
Catalogue
Recherche
Traductions du site
Menu
Lettre d'information
Liens
Publicités
var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-5612308-4']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();